František Kupka

De Prague à sa région natale

La République tchèque, pays de traditions à la riche histoire, peut être fière du renom de certains de ses enfants et, parmi ceux-ci, du peintre de stature internationale, František Kupka, précurseur de la peinture abstraite. Laissez-nous vous faire découvrir des lieux qui ont marqué sa vie et son oeuvre.

František Kupka est né en 1871 à Opočno, mais a passé son enfance dans la ville voisine de Dobruška. A cette époque déjà il révélait son talent créateur. Grâce à un mécène, Josef Archleb, il commença à préparer à Jaroměř l’examen d’entrée à l’Académie des Beaux-Arts de Prague. Après ses études, il vécut brièvement à Vienne avant de s’installer en 1895 à Paris où rapidement il se mit à gagner sa vie comme dessinateur caricaturiste et illustrateur. En 1912 il exposa au Salon d’automne de Paris ses tableaux Fugue en deux couleurs et Chromatique chaude. Il prouva son attachement à sa patrie d’origine durant la première guerre mondiale, alors qu’il aida à l’organisation des légions tchécoslovaques en France. En 1920 il fit la connaissance de l’industriel Jindřich Waldes, qui devint son mécène et le principal collectionneur de ses oeuvres. František Kupka mourut à Puteaux, près de Paris, le 24 juin 1957. Pour en arriver à son aboutissement son oeuvre s’est formée à partir du réalisme descriptif en passant par les influences des tendances et courants alors en voie de disparition dans la peinture, pour finalement déboucher sur l‘abstraction. Les premières oeuvres de Kupka se trouvent dans les collections du Musée municipal de Dobruška, mais ses oeuvres majeures sont exposées dans les plus grandes galeries du monde. En République tchèque ses toiles sont exposées à la Galerie nationale de Prague et aux Moulins de Sova sur l’île de Kampa.